Monsieur le Premier ministre,

Vous venez d'annoncer 18 nouvelles mesures au titre de la « sécurité routière », dont la plus emblématique est l'abaissement généralisé de la vitesse à 80 km/h sur le réseau secondaire.

Je tiens à vous faire part de ma profonde opposition, tout particulièrement face à cette mesure symptomatique d'une politique inutilement répressive, contre-productive, rétrograde et infantilisante.

Inutilement répressive, car cette mesure n'aura d'autre conséquence que d'augmenter le nombre de PV et de retraits de points, sans améliorer la sécurité routière - de nombreux exemples ont déjà démontré, en France comme dans d'autres pays, l'absence de lien entre vitesse et sécurité.

Contre-productive, car cette mesure, en contraignant les Français à rouler à une vitesse inutilement basse, risque au contraire d'augmenter les comportements dangereux comme la distraction au volant, et, en faisant disparaître la différence de vitesse entre les voitures et les poids-lourds, va multiplier les risques de dépassements dangereux.

Rétrograde, car cet abaissement de la vitesse, basé sur une formule dogmatique et éculée, ralentit inutilement l'ensemble de l'économie et la vie quotidienne des Français et aggrave encore la fracture entre la France urbaine et la France rurale alors même que vous prétendez « moderniser » l'ensemble de la société française.

Et infantilisante, car ce genre de mesure, en laissant entendre aux Français qu'ils sont en « sécurité » dès lors qu'ils respectent une limitation de vitesse, finit par leur « désapprendre » les bons réflexes d'une conduite responsable et vigilante, comme l'adaptation de sa conduite à son environnement.

Plutôt que de m'adresser des « bons points » pour ma conduite, je vous demande de renoncer à cette mesure d'abaissement, et plus généralement à l'ensemble de la politique répressive engagée depuis 15 ans en France, pour, au contraire, mettre en œuvre une politique de sécurité routière permettant réellement de sauver des vies sur la route, en commençant par réparer et entretenir le réseau routier et aménager les zones notoirement dangereuses.

Respectueusement,


>> J'ENVOIE

AVIS DE PROTESTATION

STOP À LA RÉPRESSION ROUTIÈRE INSUPPORTABLE ET NÉFASTE

- Législatives 2017 -

Ligue de Défense des Conducteurs | 23 avenue Jean Moulin 75014 Paris | Tél : 01 43 95 40 20

Les informations recueillies font l’objet d’un traitement informatique et sont destinées à La Ligue des Conducteurs.
En application de la loi du 6 janvier 1978 modifiée, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations vous concernant. Vous pouvez exercer ce droit en écrivant à contact@liguedesconducteurs.org

Ligue de Défense des Conducteurs  

23 avenue Jean Moulin 75014 Paris 

Tél : 01 43 95 40 20

Fix the following errors:
Hide